Vélo en forêt de Soignes

par Muriel Binnendyk, Odile Keller et Catherine Van Hoorn

Le mardi matin à 9h30 en fonction de la météo

Vélo en forêt de Soignes

Cette activité s’adresse à toutes celles qui veulent faire un bon exercice en pleine nature !

Nous partons pour :

  • deux heures de vélo en forêt ;
  • ou une sortie avec un pique-nique (trois ou quatre heures de vélo, et retour à 14 heures) ;
  • ou encore une sortie toute la journée en Belgique.

L’activité reprendra le mardi 4 septembre 2018 !

Pour celles qui viennent pour la première fois, pensez à envoyer un mail la veille afin que nous puissions vous avertir en cas de changement de programme ou d’annulation.
Et pour celles qui en veulent encore, des sorties ponctuelles sont également proposées le vendredi après-midi.

Conseils pratiques : Emportez un petit en-cas, une boisson et venez avec un vélo en bon état et des pneus bien gonflés. C’est important pour ne pas crever ! Prévoyez aussi une chambre à air de rechange adaptée à vos pneus. Le port du casque est également fortement conseillé. N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations !

Nous proposons deux rendez-vous :
1) Bois de la Cambre, à 9 h 30 : nous partons du bois de la Cambre, au coin du chemin du Croquet et de l’allée des Amazones. Nous revenons vers 11 h 30 au même endroit.
2) Parking Drève de Lorraine, à 9 h 45 : si vous habitez plus au sud, vous pouvez nous rejoindre à notre deuxième rendez-vous, au départ de l’avenue de l’Hippodrome, au parking situé sur la drève de Lorraine. Il y a bien un parking à cet endroit, accessible par la drève de Lorraine dans les deux sens.

Les mardis matins de la Petite Reine
Le soleil joue à cache-cache avec les nuages... De quoi sera faite la matinée ?
Elle s’en moque, l’appel du vert est là.
Attentive aux consignes données par l’animatrice du groupe, elle vérifie rapidement l’état de son engin.
Si les pneus sont bien gonflés, le macadam n’aura aucun impact sur son mollet.
La terre des chemins forestiers ne collera pas aux sillons géométriques de ses pneus.
Un petit encas dans la sacoche droite, une grande bouteille d’eau pour les montées, tout est prêt pour rejoindre le rendez-vous au coeur de la forêt, là où elle pourra écouter les battements des bruissements des feuilles, là où la lumière du soleil flirte avec les hêtres royaux dressés vers le ciel qui viennent chatouiller les nuages et protéger la pédaleuse des gouttes éventuelles.
Le groupe de pipelettes casquées et affublées de gilets fluorescents attendent au bord du chemin.
Elle, elle vient de loin ; Elle a déjà parcouru quelques kilomètres. Elle a déjà senti l’impatience de sa monture. Elle a franchi les dos d’âne, emportée par l’ivresse d’une première descente.
C’est bon les descentes le matin au réveil lorsque les muscles sommeillent encore sous le pantalon.
Elles donnent la sensation de mieux sentir la fraîcheur du matin et l’odeur naissante d’une journée d’automne.
Rejoindre cette forêt de Soignes pour y découvrir les tapis de feuilles multicolores, respirer le champignon et la mousse, admirer les sculptures improvisées offertes par Dame Nature, écouter siffler le vent au détour d’un virage, avaler les kilomètres bien redressée sur sa selle, tendre l’oreille aux craquements mouillés d’une branche égarée, rester vigilante à la terre meuble écrasée par la roue comme une pâte à tarte sous le rouleau de la patissière.
Ses mains sont attentives. Tenir le guidon fermement en gardant les doigts élastiques pour serrer le frein arrière en cas de mauvaise surprise... toujours le frein arrière.
Elle n’aspire qu’à une chose aujourd’hui : respirer la forêt et se laisser emporter par les chuchotements de ses secrets.
Odile Keller-Lebrun

Album Photo de la sortie du 26 septembre

Activités Régulières

Activités Régulières Événements ponctuels